SoffyG Illustrations.

Pourquoi le Bullet Journal est un des meilleurs outils d’organisation

Bullet Journal
SoffyG.
SoffyG.

Illustratrice, Auteure et dessinatrice de bandes-dessinées.

Inscrite depuis 2007 comme artiste-auteure, j'ai travaillé 8 ans comme graphiste et illustratrice freelance.
Avant, j'exerçais comme gestionnaire administrative et financière dans l'Administration Publique.
Je vous partage mes astuces et mes conseils d'organisation, de gestion administrative et financière pour mener à bien votre activité d'Illustration en freelance.

Suivez-moi sur.

Un quoi ? Bullet Journal ?!

Je te présente mon outil d’organisation ultime !
Dans ce monde hyperconnecté où il existe des applications pour tout, de la liste de courses à la domotique, sans compter les agendas avec de multiples rappels, parce que je n’ai pas envie d’être happée par diverses notifications, que j’ai besoin d’éteindre tout ce bruit numérique, il m’a fallu trouver une autre façon de faire. Avoir multiples listes et carnets, ou des post-it partout, ça ne m’aide pas non plus.
J’ai ressenti le besoin d’un endroit plus doux, plus calme, et plus authentique et unique pour m’organiser au quotidien, penser mes projets, suivre mes activités.
J’ai choisi le Bullet Journal. C’est un outil absolument magique qui me permet de centraliser toutes mes listes de suivi, mes notes, mon agenda et mon planner au même endroit. Il est souple et adaptable à ce dont j’ai besoin au moment M, et en plus, quand l’envie me prend, c’est aussi un espace de créativité. Selon mon temps, mon envie, mon besoin il peut être ultra minimaliste ou super créatif !

Pourquoi écrire dans un Bullet journal

Le fait de le tenir m’oblige également à prendre le temps chaque fin de journée de faire un mini bilan et de préparer la journée suivante, ce qui m’enlève du stress et de la charge mentale, chaque fin de semaine de constater l’avancée de mes projets, et des tâches effectuées : je me concentre sur celle effectuées, pas celles à faire ; et chaque mois de faire un bilan mensuel en mettant en parallèle mes humeurs, mon énergie et ma productivité.

Ce que le Bullet Journal peux t’apporter

Motivation

Le fait d’écrire me permet de traiter l’information une première fois. Elle s’imprime dans mon corps et mon cerveau de cette façon. De plus, écrire est un acte que j’apprécie. Je ne ferais pas de blogging si je n’aimais pas sincèrement l’activité d’écriture. Ce besoin de repasser par l’écriture à la main, de voir le mot se délier au fur et à mesure du dessin des lettres, oui j’aime la calligraphie^^

Je suis une « visuelle » : j’ai besoin de voir en images. Le Bujo me donne l’occasion d’exprimer ma créativité et surtout de rendre joyeux et joli les to-do-list et autres agendas

Quand j’ai de moments de doutes, une baisse de motivation, je vais revoir mon vision-board miniature, je feuillette les pages et je m’arrête sur les mantras et autres citations inspirantes, je regarde tout le travail accompli… en quelques minutes je m’aperçois que j’avance vers la destination que je me suis fixée ; Je me déstresse rapport à l’échéance. Au fur à mesure de mes Bujos, j’ai appris à ne plus me concentrer sur l’arrivée mais bien sur le chemin.

Être entrepreneur booste ton développement personnel, le Bullet Journal est à la fois un outil de motivation, un outil d’organisation et un outil de développement personnel. C’est un organiseur, un agenda, un cahier de notes, un journal intime et une mémoire de tes progrès tout en un.

Mémoire de tes réalisations

Quand je regarde mon étagère où sont posés tous mes anciens bujos, je me rappelle que quand j’ai commencé, j’étais en stand by dans ma vie, et que depuis le 1er mai 2020 j’ai créé tellement de choses ! J’ai repris ma vie en mains. Je suis partie de ne pas quitter mon lit à me lever tous les matins pour mon travail d’entrepreneure créative.  Aujourd’hui je fais des illustrations, j’ai créé un blog, un portfolio, je suis en train de créer une boutique en ligne ! J’ai développé une page Facebook, des liens nouveaux avec des illustrateurs et illustratrices, chaque journée je fait quelque chose d’utile pour mon projet. Cette année j’ai ajouté des routines santé et bien-être, j’ai trouvé un système pour être présente sur Instagram, et je m’aperçois au fur à mesure de mon expérimentation que finalement, quand c’est bien organisé selon ta personnalité, les réseaux sociaux ne sont pas un poids si important que ça .

Depuis le 1er mai 2020 j’ai appris à me concentrer sur ce qui est important. J’ai appris à définir des priorités ; J’ai appris à rester focus sur mes projets, grâce à cet outil ! Quand je l’ai découvert,  j’ai commencé par l’utiliser de façon ludique, pour faire des petites choses… Je l’ai testé, apprivoisé, et adopté !

Centralisation des choses importantes pour toi

Entre avoir toutes sortes de tableurs, un agenda type Google une appli de notes, etc… et un joli carnet dans lequel je dessine, j’écris, je note, je crée et j’organise… Un carnet, un stylo et une méthode simplissime. Bien sûr j’ai des outils numériques, cependant de moins en moins et de plus en plus ciblés et utiles. Bien sûr j’écris toujours mes articles dans un fichier Word… seulement j’ai un endroit ou je note les idées comme elles viennent n’importe où, même s’il n’y a pas de réseau, même si j’ai oublié mon chargeur…

Personnalisation et adaptabilité

Selon ce dont j’ai besoin j’utilise des pages d’une certaine façons puis d’autres, j’en supprime ou j’en rajoute. Je peux dessiner, coller arracher raturer recommencer… Je peux aller à l’essentiel ou au contraire laisser mon imagination s’évader et s’exprimer. Cet outil t’emmène vers la liberté.

Le fait de prendre le temps de noter ce que tu testes et les résultats que tu as obtenus te permet de prendre du recul et d’analyser, et ainsi ajuster tes objectifs. Si tu es abonné.e à ma newsletter, tu as reçu celle qui parle du paradoxe du freelance. C’est grâce à mon Bujo que j’apprends à le maîtriser 😉 (Sinon, tu peux t’abonner ici !)

Communiquer mieux et autrement

Tu peux même réserver des pages pour écrire sur tes ressentis, tes émotions. C’est l’exercice du journal intime mais en mieux : tu notes le fait en quelques mots, et tu notes ce que ça a provoqué en toi en deux ou trois phrases. Ainsi tu peux mettre de la distance avec les émotions désagréables et prendre le temps de les intégrer pour le message qu’elles te donnent. Par exemple : [Prénom] as dit ça et tu es en colère… En écrivant tu acceptes ton ressenti. Au bout que quelques temps, tu vas comprendre ce que ça te dit : par exemple,  il a transgressé une limite. Pourquoi ? Peut-être ne lui as-tu pas donnée.

La méthode Bullet Journal

 The analog system for the digital age
-Un système élémentaire à l’ère du digital-

Ryder Carroll

A l’origine de cette méthode, il y a un homme, un designer, Ryder Carroll, qui se sent submergé par le stress et déstabilisé par les oublis alors qu’il utilise toutes sortes d’outils, du Google Task Manager en passant par les agendas et autres post-it qui envahissent son espace.

Il envoie valser tout ça et revient à l’essentiel : un cahier et un stylo. Il va noter dans ce cahier tout ce dont il a besoin : notes , plannings, tâches, envies, projets, listes, objectifs… Ca n’a rien d’exceptionnel, tu vas me dire. Et tu vas également m’opposer que tout noter en vrac comme ça, il va t’être impossible de t’y retrouver ! C’est la que Ryder Carroll a une idée tellement simple qu’elle tient du génie : l’index !

Il a numéroté toutes ses pages et chaque fois qu’il note quelque chose il le reporte dans l’index : des pages réservées en début de cahier pour noter le sujet et les n° de pages auxquelles il se rapporte.

Exemple : projet Truc Muche : page 12 à 18 et 27, 42 et 53-54. Il a noté au moment où c’était opportun et il reporté en début de carnet les pages concernées.


Gagner en productivité

Il a ensuite affiné au fur et à mesure, afin de gagner en productivité, et ça a donné le « Rapid Logging ». Il repose sur 4 grands principes :

  • Le sujet
  • La numérotation des pages
  • La prise de notes raccourcies
  • Les Bullets (ou puces) et les signifiers

Structure = Efficacité

Track the past, organize the present and plan for the future » -Se souvenir du passé, organiser le présent et planifier le futur-

Ryder Carroll

La structure de base d’un Bujo est précise. Chaque élément est une clé pour la visualisation et l’accessibilité des données. La structure du Bujo va ainsi te permettre une organisation et une planification à court, moyen et long terme.

Tu vas me dire ok, ca à l’air chouette ton truc, mais comment ça fonctionne ?

La structure de Base :

Bullets et Signifiers

Les bullets ce sont les puces qui identifient l’action que tu dois faire, les signifiers c’est ce qui la qualifie.

Je ne le fais plus, mais je te conseille au début de noter tes bulllets et signifiers sur la 2ème page de ton Bujo. Sur la première, mets tes coordonnées, si par un malheureux hasard tu l’égares ou l’oublies quelque part. Ca ne m’est jamais arrivé mais on ne sait jamais.

Bullet-Journal - Keys

L’index

L’index, c’est ta mémoire de classement ! Tu notes tout ce qui est important et que tu souhaites retrouver rapidement. Alors, tu ne vas pas noter chaque page, c’est inutile.

Dans un premier temps, tu notes chaque début de mois et tu le fais ressortir. Tu notes également les pages spécifiques sur lesquelles tu vas avoir besoin de revenir souvent.

Bullet Journal - Index

Les Logs

Le Future Log

C’est une vue annuelle. Tu peux y noter les rendez-vous à venir, les étapes importantes d’un projet, les deadlines d’un rendu client.

Bullet Journal - Future Log

Le Monthly Log

C’est ton entrée du mois : le planning mensuel de rendez-vous, les objectifs sur lesquels tu souhaites te concentrer ce mois-ci, les tâches à répartir (to-do-list)

Le Weekly et Daily Log

Certains vont n’utiliser que la vue en semaine, d’autres que celle à la journée. J’ai opté pour un mix des deux. C’est là que je mets l’objectif de la semaine, les tâches à faire pour y parvenir, les tâches habituelles, j’y reporte également les rendez-vous pour m’organiser.

Les pages personnalisées

Les Trackers

C’est un tableau à double entrée avec les jours à suivre sur l’abscisse et la tâche ou action à suivre sur l’ordonnée.


Au début j’en faisait un beau sur le mois avec plein d’entrées…. Et je ne le remplissais jamais et au lieu de m’aider ça me stressait.

Aujourd’hui je l’utilise autrement. Je fais des mini trackers hebdomadaires pour les tâches quotidiennes ou l’habitude à mettre en place (quand il y a lieu), et ça fait partie de mon Weekly Log.

Les Collections et les challenges

Ce sont les pages à thème

Soit le thème c’est un projet, des choses que tu veux suivre ou garder en mémoire : les collections. Tu peux faire une page de gratitudes, un mémo pour les anniversaires à souhaiter, noter tes routine matinales et vespérales, un objectif à long terme avec les différentes grandes étapes… les possibilités sont infinies.

Bullet Journal - Collection 1


Soit c’est un défi que tu te fais ! Des économies que tu souhaite faire, suivre un challenge personnel, tel le Mermay ou l’Inktober.

Bullet Journal -Challenge

Les images d’exemple ci-dessus sont non exhaustives. J’ai aussi des pages uniquement en écriture où je note toutes sortes de choses. Des idées, des projets futurs, des listes de toutes sortes, des pages de réflexion ou de journal intime, mes différents bilans et suivis. C’est mon outil à tout faire et je l’adore !

Dis moi dans les commentaires si tu as déjà essayé cette méthode, ou si tu souhaites l’essayer 😉


Pour aller plus loin

Le livre de Ryder Carroll
Le blog de Julie Goudot 

Bonjour à tous !
Bonjour les illustra’Girls and Boys !

Du burn-out à l’Ikigai, je vous raconte l’histoire de ma reconversion professionnelle comme illustratrice freelance. Ce blog est à la fois un outil de partage et un outil de motivation. Je vous raconte les étapes de ma reconversion, et vous donne les outils que j’ai expérimenté et trouvé pour vous aider à vous aussi réussir dans ce métier.

Lire la suite »
Tu as aimé cet article...
Abonnes-toi.

pour être prévenu.e des prochains article.

partages-le.
Table des matières.
partages cet article.
Inscrits-Toi au SoffyG's Paper.

En t’inscrivant, tu acceptes de recevoir la newsletter.

Derniers articles.

Commentaires

10 réponses

  1. Super article très inspirant et dans lequel je me retrouve. Artiste peintre entrepreneure, je m’éparpille beaucoup, les to do list et les post it qui envahissent l’espace, je connais très bien … J’adore cette idée d’avoir un seul endroit où se référer, merci pour cette méthode d’organisation que je vais mettre en place très rapidement ! 🙂

    1. J’espère que tu y trouveras autant d’utilité et de plaisir que moi en la testant. Je te conseille d’aller voir le Blog de Julie Goudot (en lien dans l’article) il est plein de trucs et astuces. Sur Pinterest, tu peux trouver des tonnes de templates pour tes pages, pour l’inspiration. Et, surtout, pas de pression : tu peux très bien te contenter de pages simplissimes ultra pratiques et utiles. Et tu n’es pas obligée de le remplir systématiquement. C’est un outil, une aide, pas une obligation 😉

  2. J’ai découvert le bullet journal il y a quelques années maintenant, et pour cette année j’ai décidé de tenter à nouveau l’aventure ! 🙂 Le Bullet journal a de nombreux avantages et avec un peu de créativité il peut devenir une petite oeuvre d’art ! 😉 Je l’utilise principalement pour mes objectifs, mes projets ou également quand mon intuition m’invite à l’écriture. Pour être plus productive dans mes lectures, je dessine par exemple une bibliothèque et une fois avoir fini de lire un livre, je le dessine, le note et le coloris 🙂 C’est motivant et plaisant de le contempler 🙂

    1. Ah oui la bibliothèque^^ C’est vrai qu’au moment où j’ai voulu reprendre l’habitude de lire régulièrement je le faisais aussi. Non seulement c’était super amusant et inspirant de la dessiner, et en plus, génial de la voir se remplir^^ Aujourd’hui je lis tous les jours et je ne la dessine plus. J’ai jute une page où je note mes lectures et ce que qu’elles m’ont apportées (2/3 bullets).

  3. Super article qui m’a fait une petite piqûre de rappel dont j’avais besoin !
    De voir ces images m’a inspirée et me motive à me consacrer à mon journal de façon plus sérieuse. Je l’avais un peu abandonné ces derniers mois !
    Merci !

    1. Il faut vraiment l’envisager comme un outil à ton service. Ne pas te mettre de pression, l’utiliser selon ton besoin. J’ai montré les jolies pages dans l’article, mais j’en ai des moches, raturées, pas présentées, juste écrites rapidement. Quand je n’ai pas la motivation/temps/envie je prends vraiment la méthode au plus simple. Titre, bullets et c’est tout. Je les ai montrées sur Insta 😉

  4. Ça doit être très inspirant de feuilleter ce journal ensuite, dans ce cas nous pouvons voir tout nos accomplissements
    et notre progrès. J’ai adoré l’astuce avec des émotions !
    C’est vrai, quand on est submergé par une ressentie ce n’est pas le meilleur moment pour l’analyser.
    La compréhension arrive plus tard.
    Merci beaucoup pour ce bel article !

    1. C’est l’un des points forts du bullet. Les jours « sans », je me pose avec une boisson réconfortante, je prends ma pile, et je les feuillette. Quand je vois les choses accomplies, ça me remplie de fierté. Quand je relis les anecdotes, ça m’amuse ou m’émeut selon, ou je m’aperçois de l’évolution de mes relations. Et, l’un des trucs, quand j’en fini un, ça m’envoie un boost de motivation : 150 à 180 pages (selon les bujos) d’actions effectuées, d’idées réalisées, d’habitudes mises en place ou suivies, de challenges testés… Il y a de quoi être fière de soi ! Et le petit plus, effectivement, quand on pose à l’écrit nos ressentis, ça nous permet de nous en détacher et de les regarder avec un œil curieux et bienveillant envers soi.

  5. Merci pour cette découverte, c’est peut être un solution aux cahiers de pages d’écritures en tous genres et tous sens complétement désorganisés et indémêlables.

    1. Effectivement, Rien qu’avec le système de l’index et de la numérotation des pages tu peux ainsi écrire en vrac, au fur à mesure, et venir dans l’index noter toutes les pages qui correspondent au thème donné et ainsi avoir différents thèmes bien classés.

Laisser un commentaire

E-book Gratuit ! TouT Savoir Sur Le Statut D'Artiste-Auteur !

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité

E-book Gratuit !

Tout savoir sur Le statut d'Artiste-Auteur

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité