SoffyG Illustrations.

Comment créer sa boutique en ligne

Créer sa boutique en ligne
SoffyG.
SoffyG.

Illustratrice, Auteure et dessinatrice de bandes-dessinées.

Inscrite depuis 2007 comme artiste-auteure, j'ai travaillé 8 ans comme graphiste et illustratrice freelance.
Avant, j'exerçais comme gestionnaire administrative et financière dans l'Administration Publique.
Je vous partage mes astuces et mes conseils d'organisation, de gestion administrative et financière pour mener à bien votre activité d'Illustration en freelance.

Suivez-moi sur.

Comme je te l’ai annoncé dans mon dernier article, j’ai décidé de créer ma boutique en ligne et d’en faire ma priorité du moment.

Une boutique en ligne est-ce indispensable ?

Pourquoi ce choix ? Est-ce vraiment indispensable quand on est illustratrice d’avoir une boutique en ligne ? En effet, on peut se poser la question. Parce qu’entre les illustrations pour les clients, celles pour nourrir le book, être présente sur les réseaux sociaux (c’est un de mes points faibles), le blog, etc… C’est quand même une grosse étape et un gros travail. Donc, pourquoi créer une boutique en ligne ?

Parce que les autres illustrateurs le font

Je pense sincèrement que c’est la plus mauvaise raison et qu’elle ne peut que te conduire à l’échec.

En effet beaucoup d’illustrateurs ont une boutique en ligne, mais pas tous. Cela reste un choix personnel et ce doit être une réelle envie. Car il va falloir proposer des illustrations régulièrement sur la boutique en plus de toutes celles à réaliser par ailleurs.

Parce que tu veux toucher un maximum de clients quand tu débutes

Effectivement, quand tu débutes tu as peu de clients. Et tu te dis que c’est une possibilité de toucher des clients supplémentaires. Il faut bien comprendre que tu vas toucher des clients non professionnels, donc des particuliers, et que ce ne sera pas la même démarche que la prospection.

Parce que tu as envie de proposer tes illustrations personnelles

Dans notre métier, il est indispensable de continuer à créer pour soi. De faire des illustrations personnelles, afin de continuer à progresser et évoluer, afin d’entretenir sa créativité.

Il y a aussi les challenges comme le Inktober ou le Mermay qui sont des petits défis sympathiques auxquels participer, et il arrive que certaines des illustrations produites sont des illustrations dont nous sommes particulièrement satisfaits, ou encore un début d’une illustration que l’on va travailler plus en profondeur. Alors pourquoi ne pas proposer à la vente ces illustrations, finalement.

C’est décidé, je vais créer ma boutique en ligne !

Il m’a fallu un certain temps pour maturer ce projet. Une fois mes raisons posées, j’ai fini par déterminer que c’était une réelle envie de ma part, je me suis donc posé la question de quelle plateforme choisir. Et de ce que j’allais vendre également, puisque le statut d’Artiste-Auteur aujourd’hui permet également de vendre des reproductions de nos illustrations, et ce, quel que soit le support et sans limitation d’exemplaires (j’explique tout ça dans mon guide du Statut d’Artiste-Auteur 😉 )

Les plateformes de POD (Print-On-Demand)

Redbubble, Society6, Printful, Zazzle, Spring, Teepublic… pour ne citer que celles-là : il y en a pléthore sur le web ! Ce sont des plateformes en ligne où des artistes indépendants peuvent venir proposer leurs œuvres. Ces designs sont ensuite mis en vente sur différents supports (vêtements, affiches, coques de téléphone, papeterie …). Les artistes et le site se partagent les gains du produit vendu.

Leurs avantages

  • Simplicité : tu es guidé pour créer ta boutique en quelques clicks, et ton plus gros souci est de charger tes illustrations au bon format.
  • Pas de logistique : stock, envoi, suivi client : tout est géré par la plateforme.
  • Variété : tes illustrations peuvent se retrouver sur n’importe quelles Goodies, au choix de l’acheteur : coussin, tasse, T-shirt etc…
  • Pas de recherche de clientèle, c’est également la plateforme qui s’en occupe.

Leurs inconvénients

  • Tu es dépendant de la plateforme en termes de règlement et de politique commerciale
  • Tu n’as aucune relation client : tu peux penser que c’est un avantage, ceci-dit.
  • La concurrence est énorme
  • Il y a des frais à acquitter
  • Quid de la rentabilité ?

Le drop shipping

C’est un mode de vente où tu n’es pas l’expéditeur du produit : tu te contentes de faire la vente et tu vas sous-traiter complètement la chaîne logistique.

La différence avec le POD, c’est que les plateformes mettent en relation acheteur, grossiste et vendeur. Tu es clairement sur de la vente de produit. Le principal avantage est que tu n’as pas gérer de stock, ce qui diminue les coups de fonctionnement.

Tu es le vendeur donc l’interlocuteur principal entre le grossiste et le client. Il faudra donc entretenir une relation client et une relation fournisseur. Tu vas devoir également te poser la question de l’impression des Goodies.

En bref, ce n’est pas adapté à l’activité de vente d’illustrations. Après, si tu te sens l’âme d’un commerçant, pourquoi pas ?  Mais attention ! Sous statut Auto-Entrepreneur uniquement, car il va s’agir d’achat en gros et de revente au détail.

Les boutiques type Etsy ou Amazon

Leur gros avantage c’est que les clients sont déjà acquis au système. Le gros inconvénient est que tu es soumis à un règlement des vendeurs et complètement captif de la politique de vente et de la relation client imposées par la boutique.

L’autre avantage est bien sûr que tu peux être totalement nul en technique, puisque ce n’est pas toi qui vas t’en préoccuper.

Les autres gros inconvénients sont ceux que l’on retrouve dans le POD : la concurrence et les frais !

Utiliser les réseaux sociaux

Facebook, Instagram, Pinterest, etc…

On commence à être de plus en plus acteur de la vente de ses produits. Utiliser les réseaux comme une boutique en ligne, ou même une boutique Facebook, c’est avoir sa propre e-boutique sans la problématique de la technique, et les réseaux sont d’excellents supports pour trouver des clients.

Cependant, le gros, gros bémol, c’est que tu es soumis aux algorithmes de ces réseaux et aux changements de ceux-ci.

L’autre bémol est que tu n’es pas chez toi, et que tu peux te retrouver « banni » du jour au lendemain ! Si c’est arrivé à Donal Trump, ça peut t’arriver aussi !!!

Faire sa boutique en ligne grâce à un CMS (Content Management System)

Shopify, Prestashop, Wix eCommerce, Jimdo, Webador…

Ce sont des logiciels en ligne pour créer des boutiques de e-commerce. Cela te permet de créer un site e-commerce rapidement et facilement.

Le CMS va te permettre de te lancer dans la vente en ligne avec peu de connaissance technique, cependant il faudra tout de même « mettre un peu les mains dans le cambouis » et te former à la prise en main du logiciel.  La bonne nouvelle c’est qu’il existe de nombreuses aides pour y arriver comme des tutoriels, des vidéos de formation, des guides, des forums, etc…

L’avantage est que tu as la main totale sur le design de votre boutique et que tu es maître de la totalité de la chaîne logistique, et, ce qui n’est pas négligeable, de ta relation client ! L’inconvénient, bien sûr, reste que tu devras t’occuper en direct des la mise en place de ta boutique, de sa maintenance, des impressions, des stocks, des envois etc… bref, cela va te solliciter du temps et un petit investissement.

J’en arrive à mon choix final :

Ma boutique en ligne avec WordPress et Woo Commerce.

Il existe de nombreuses extensions de e-commerce avec WordPress.

Woo Commerce, Easy Digital Downloads (EDD), Cart66 Cloud, Ecwid Ecommerce Shopping Cart, WP EasyCart Shopping Cart and eCommerce Store, BigCommerce WordPress Plugin…

Comme ce blog et mon site sont fait avec WordPress, qui est lui aussi un CMS, il m’a semblé évident d’y ajouter un plugin (ou extension en français) de e-commerce. Le thème que j’utilise intègre Woo Commerce de base. J’avais d’ailleurs fait ce choix de thème aussi parce qu’il proposait cette option et que la question de la boutique en ligne était une probabilité importante dans mon développement d’activité. Sinon, vous pourrez télécharger l’extension ici et elle est gratuite !

Si au départ j’ai créé mon site avec WordPress c’est pour deux principales raisons :

Bien que je ne sois ni codeuse, ni développeuse, loin s’en faut, mes activités de graphisme m’ont conduite par le passé à créer des designs de site web et des thèmes WordPress. Donc, il est vrai que je suis à l’aise avec sa technique.

L’autre raison est liée à ma personnalité. Si j’ai choisi d’être indépendante, ce n’est pas pour me mettre un fil à la patte. Le CMS, c’est le meilleur moyen d’être « chez soi ». Je décide de tout du début à la fin, du design, de comment je vais proposer les illustrations ou les Goodies, des prix, de la relation client, bref de tout, de bout en bout. J’applique ma propre politique commerciale !

J’ai conscience qu’effectivement ça me demande du temps entre la création et la maintenance de la boutique ainsi que la gestion des commandes et des envois, plus un investissement financier pour l’impression et les supports d’impression. Néanmoins, je reste entièrement libre, je ne suis soumise ni à un règlement, ni à une politique de commercialisation, et encore moins aux changements d’algorithme !

A quel moment créer sa boutique en ligne ?

Je ne sais pas exactement quel est le meilleur moment pour créer une boutique en ligne. Je crois que ça dépend vraiment du temps et de l’envie de chacun.

Ce que je peux te partager c’est comment j’ai fait le choix de la date d’ouverture de la mienne. Je suis actuellement en train de travailler dessus et je me suis donné pour objectif d’ouvrir ma boutique le 6 décembre prochain.

Ma réflexion a été la suivante : puisque j’avais commencé une série d’illustration pour la vente, il est temps d’ouvrir ma boutique en ligne. Cette idée a germé mi-septembre. Avec l’approche de Noël, j’ai pensé que c’était une bonne idée de la mettre en ligne pour les cadeaux de Noël.

J’ai alors préparé mon rétroplanning et je me suis aperçue que ce serait tout de même un peu limite car je ne serais pas prête avant début décembre. L’idéal aurait été de la mettre en ligne mi-octobre afin de commencer la promotion de celle-ci et de préparer l’annonce de la collection de noël pour début novembre.

J’ai alors pensé à la reporter à plus tard, puis je me suis fait cette réflexion : autant faire mon maximum pour être prête le plus tôt possible en décembre, soit le 6, c’est toujours un peu avant Noël. Qui sais, je pourrais peut-être faire quelques ventes pour des cadeaux… Enfin, au pire, je ne serais pas prête à temps, ce sera trop juste pour gérer des commandes et faire des envois, mais au moins ma boutique aura le mérite d’exister !

En résumé

Créer sa boutique en ligne n’est pas à prendre à la légère. Cela va te demander de réfléchir à une politique de commercialisation, de laquelle va dépendre la plateforme que tu vas utiliser.  Il faut avoir une réelle envie de partager tes illustrations autrement et à un autre public. Tu dois être prêt(e) à l’investissement et le travail à fournir si tu souhaites que ta boutique soit une réelle valeur ajoutée à ton activité.

A toi de me dire dans les commentaires si tu souhaites créer ta boutique en ligne, sur quelle plateforme et/ou quelles sont tes raisons.

Tu as aimé cet article...
Abonnes-toi.

pour être prévenu.e des prochains article.

partages-le.
Table des matières.
partages cet article.
Inscrits-Toi au SoffyG's Paper.

En t’inscrivant, tu acceptes de recevoir la newsletter.

Derniers articles.

Commentaires

11 réponses

  1. Bonjour Sophie,
    Merci pour ce partage de réflexions et surtout du choix final. Je ne savais pas qu’il y avait des plugins pour le e-commerce avec WordPress. C’est bon à savoir même si à ce jour, je n’ai pas de produits à vendre. Je fais uniquement de la prestation pour le moment.
    Peux-tu nous dire quel est le coût du plugin que tu as utilisé? J’imagine qu’il y a le paiement en ligne aussi ?
    Je partage complètement ta réflexion sur l’ouverture de ta boutique au 6 décembre. Ca aurait été mieux plus tôt mais ainsi, tu n’es pas à l’abri d’avoir des commandes pour Noël (ce que je te souhaite vivement) et surtout, tu l’auras fait et elle sera bien là ensuite car ayons à l’esprit qu’au 1er semestre il y a encore beaucoup de fêtes : le jour de l’an, la saint-valentin, …

    1. L’extension Woo Commerce est open source, donc gratuite. Je n’ai effectivement pas pensé à le préciser dans un premier temps, c’est chose faite ! Merci pour ta remarque ^^ Et oui, Woo Commerce est une solution e-commerce complète.
      Effectivement, si on attend toujours le meilleur moment, ou que ce soit encore mieux (ou parfait) on n’avance pas, car on peut toujours tout améliorer. Donc la bonne méthode c’est faire, tester, ajuster 😉

  2. Bonjour ! Merci pour cet article ! En soi, quand on regarde les artistes présents sur le net, on peut se dire que “mettre ses produits en ligne” n’est que la première étape d’un long parcours et ce, peu importe la plateforme choisie. On attend l’article sur “comment se faire connaître” une fois ses produits en ligne du coup ! 🙂

    1. Merci Vincent pour ton retour ! Comme je l’écris dans l’article, une boutique en ligne est loin d’être une obligation. On peut très bien promouvoir son travail via les réseaux ou autrement, on peut faire le choix de partenariat avec des boutiques réelles, même ouvrir la sienne… On peut également décider de ne pas faire de vente directe et choisir de faire uniquement de la prestation à la commande… Il y a tellement de possibilités que je ne vais pas les énumérer toutes dans ce commentaire, mais un article sur la diversification des revenus pour les illustrateurs est en prévision 😉

  3. Cela fait un moment que je pense à créer une boutique en ligne, mais je ne sais pas comment faire. Merci pour toutes ces pistes !

  4. Coucou,
    Moi aussi, j’ai créé ma boutique en boutique en ligne sur Woocoomerce et j’aime beaucoup, ça me permet d’être autonome.
    J’ai lu dans ton article que tu avais du mal avec les réseaux sociaux. Si être présente sur Instagram pour faire connaître ton activité fait partie de tes objectifs à court ou long terme. Saches que je suis Conseillère en stratégie de communication sur Instagram et que sur mon blog je partage plein de conseils pour aider les petites entreprises à construire une communauté engagée et vendre grâce à Instagram.
    Je te mets le lien de mon blog au cas où :
    https://dld-communication-digitale.com/instagram-pour-les-nuls-2

    1. Merci pour ton lien, je le note ! C’est vrai que de la stratégie, ça peut m’aider. Cependant, ma problématique avec les réseaux c’est que ça me prend beauuuuuucouuuuup trop de temps. Je les trouve chronophage et énergivore^^ En bonne artiste que je suis, je préfère être dans un bon livre ou sur ma planche à dessin^^

  5. Merci pour cet article hyper intéressant ! Ça me donne encore plus envie de créer une boutique en ligne 🙂 J’ai ce projet en tête depuis plusieurs semaines et je pense me lancer en 2022 mais ça me fait peur. J’ai l’impression que ça représente un travail de fou de créer sa boutique et d’assurer l’envois des colis. Mais ton article me donne vraiment envie de passer le cap !!!

    1. Coucou Pauline
      Je ne vais pas te mentir oui ça demande un certain travail. De plus je me suis fait piratée juste au moment de la mise en ligne, alors je vais en recommencer une partie. La bonne nouvelle, c’est que le plus gros du travail est celui en amont. A partir du moment où tu as choisis ton outil, la technique est la partie la plus simple, en quelques sortes. Je prévois de prochains articles où je vais parler plus en détail de politique commerciale et du lancement de la boutique 😉

      1. Merci beaucoup pour ton retour !!! C’est gentil 😉 J’ai hâte de découvrir tes prochains articles !

Laisser un commentaire

E-book Gratuit ! TouT Savoir Sur Le Statut D'Artiste-Auteur !

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité

E-book Gratuit !

Tout savoir sur Le statut d'Artiste-Auteur

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité