SoffyG Illustrations.

Comment se spécialiser dans l’illustration ?

Se spécialiser dans l'illustration
Picture of SoffyG.
SoffyG.

Illustratrice, Auteure et dessinatrice de bandes-dessinées.

Inscrite depuis 2007 comme artiste-auteure, j'ai travaillé 8 ans comme graphiste et illustratrice freelance.
Avant, j'exerçais comme gestionnaire administrative et financière dans l'Administration Publique.
Je vous partage mes astuces et mes conseils d'organisation, de gestion administrative et financière pour mener à bien votre activité d'Illustration en freelance.

Suivez-moi sur.

Si tu te lances dans l’illustration aujourd’hui, tu entends que tu dois te spécialiser dans un style précis, sur un marché précis, sur un genre précis. Nous sommes dans l’ère de la spécialisation ! Quand je me suis lancée dans le graphisme en 2007, c’était tout le contraire. On devait savoir tout faire, s’adapter à tous les styles, tous les genres, tous les marchés. On se devait d’être polyvalent. En effet, le métier est en constante évolution ! Alors, spécialisation ou non ?

Doit-on se spécialiser dans l’illustration ?

Aujourd’hui la réponse est oui. Il faut déterminer avec précision sa niche et proposer des illustrations orientées pour celle-ci. Il faut bien déterminer ta spécialité, et il faut être capable de l’adapter aux différentes demandes que tu vas recevoir.

Déterminer sa spécialisation

Pour déterminer ta spécialité, ta niche, ton domaine d’activité tu dois définir ton projet idéal. Celui que tu aimerais réaliser par-dessus tout. Le projet qui répond parfaitement à ton style et ce que tu aimes le plus dessiner. Le sujet dans lequel tu es déjà bon(ne), et pourtant dans lequel tu as envie d’évoluer constamment.

Seulement, quand tu débutes, tu ne souhaites pas te bloquer en cas d’éventuelles demandes. Afin d’attirer un maximum de clients, tu as envie de montrer ce que tu sais faire, du très bien au pas mal. Alors comment allier clientèle large et spécialisation ? La solution : il faut compartimenter.

Compartimenter ses réalisations

Au début, tu peux avoir des demandes qui ne correspondent pas forcément à ce que tu sais faire, ou aimes faire, et qui ne tombe pas forcément dans la niche que tu as choisie. Cependant tu ne souhaites pas refuser pour diverses raisons, surtout quand ce sont tes premières commandes.

Il est évident que je ne vais pas te dire de refuser des commandes quand tu débutes, même si elles ne répondent pas à ton projet idéal. En effet, le seul moyen d’évoluer professionnellement est de travailler, c’est vrai dans tous les métiers ! Tu peux accepter des demandes qui ne sont pas ton cœur de spécialité, personne ne viendra par-dessus ton épaule pour te le reprocher. Au début, travaille, dessine !

Il y a toutefois une règle à respecter. C’est ce que tu mets dans ton portfolio ! Il vaut mieux mettre des réalisations personnelles qui sont en adéquation avec le domaine de spécialisation que tu as choisit plutôt que des réalisations qui sont trop éloignées. Tu les as faites, elles ont été accueillies favorablement par ton client et tu as gagné de l’argent avec, vraiment c’est super ! Par contre, ce n’est pas du tout ton domaine de spécialisation. Donc tu ne les montres pas dans ton portfolio, c’est aussi simple que ça.

Prospecter de la bonne façon

Prospecter, ce n’est pas qu’envoyer des mails ou répondre à des annonces, c’est aussi tout ce que tu montres sur ton site et les réseaux, alors penses-y !

Tu vas me dire : « oui mais j’ai besoin de travailler ! Et en faisant ça, je me coupe d’une catégorie de clients potentiels alors que je sais le faire… » Sauf que, ce n’est pas moi qui te l’apprends, nous avons un temps limité. Et moins tu travailles à ton projet idéal, plus il s’éloigne.

Tu dois absolument mettre ton énergie dans la bonne direction !

Que ce soit ton portfolio (ton site, ta boutique, ta page Facebook, ton Insta, etc…), tes partages sur les réseaux sociaux, les prospects que tu contactes, tout doit être dans le cadre de ta spécialisation !

Ok, tu as réalisé une illustration jeunesse, tu en es satisfaite, tu as même été payée pour ça. Sauf, que toi, c’est de l’illustration Lifestyle que tu veux faire. Donc, cette image, tu la gardes pour toi. Parce que si tu la montre, elle va attester que tu fais de l’illustration jeunesse .Or, ce n’est pas ce que tu veux, n’est-ce pas ?

En résumé, si tu as une demande qui ne correspond pas à ton cœur de projet, tu peux l’accepter et la réaliser, il faut bien manger. Cependant, dans ta communication -au sens large- tu ne vas communiquer que sur ta spécialité.

Se diversifier tout en restant dans son domaine de spécialisation

On me demande fréquemment si je fais des logos.

Bien sûr, ce n’est pas de l’illustration à proprement parler, quoi que, mais mon passé de graphiste fait qu’effectivement je sais faire des logos, j’ai même une certaine expertise dans le domaine.

Je vois le logo comme une illustration spécifique. C’est retrouver l’essence de l’image, aller à la simplicité extrême tout en gardant une identité propre, tout en mettant en avant l’identité du client. De cette idée découle qu’en effet je pourrais montrer mes réalisations de logo… Mais pas n’importe lesquelles !

Spécialisation VS Diversification

Si je pense spécialisation, cela veut dire que si tu fais des logos, tu ne fais pas d’illustration de magazines, par exemple… Sauf que, même si je préfère faire des illustrations Mode, Beauty ou Lifestyle, mon passé de graphiste fait que j’ai certaines compétences que je vais exploiter si on me demande un logo.

Je ne communique pas sur les logos que j’ai réalisé, sauf en « privé ». En gros, j’ai un document qui explique comment je travaille pour un logo, avec des exemples de réalisations, que j’envoie au prospect qui me demande spécifiquement un logo ! Cependant je ne parle pas de ces réalisations, ni ne les montre dans mon portfolio ou sur les réseaux. (Bon, ok, du coup là, j’en parle…).

Comment allier spécialisation et diversité ?

Cependant, dans le cas spécifique où on me demanderait un logo pour une marque de vêtements Pin-Up (au hasard, hein^^), celui-là je communiquerai dessus ! En effet, il se trouve dans mon domaine de spécialisation : Mode et Lifestyle. Comme quoi, il est possible de se diversifier tout en étant spécialisé !!!

Spécialisation n’est pas l’antonyme de diversification

Tu as des compétences que tu dois exploiter. C’est en les exploitant que tu vas progresser.

Tu as le droit de te diversifier

Tu peux répondre à des demandes spécifiques si elles viennent à toi. Je t’encourage à tester différents styles, différents projets. En effet, ce que tu apprendras viendra enrichir ce que tu vas proposer dans ton domaine de spécialité. Ainsi, tu vas pouvoir l’étendre.

Par contre, et j’insiste bien dessus, fais attention à ne pas jouer les couteaux suisses ! Reste concentré sur ta spécialisation, et communique uniquement sur celle-ci. Ce que je veux dire par là, c’est que quoi que tu choisisses de faire, il faut que ce soit en adéquation avec ce que tu veux faire.

La polyvalence reste une qualité à exploiter

Si tu as plusieurs domaines d’expertise, exploite-les dans la niche choisie.

Un exemple :

Tu as appris dans le passé qu’un illustrateur doit savoir tout dessiner. Et aujourd’hui on te dit qu’il faut être hyper spécialisé. Autrement dit, tu as passé un temps infini à apprendre à dessiner des architectures ou des paysages, domaine dans lequel tu es plutôt doué. Seulement, ta préférence reste de faire des personnages. En fait, ton rêve, ce serait de faire du Design Character. Pour autant, l’idée de ne faire que ça te fait craindre de t’ennuyer à un moment. Et bien profite de tes capacités ! Mets en scène tes personnages. Montre bien le Design Character, bien sûr et quand tu as le temps ou pour tes illustrations personnelles : mets en scène ton personnage dans son environnement. C’est gagnant-gagnant ! De cette façon, tu vas montrer que le design de ton personnage va s’adapter à l’environnement prévu. De plus, tu te seras aéré l’esprit à dessiner autre chose qu’un simple personnage.

Se spécialiser, oui ! mais pas n’importe comment !

Un des écueils de la spécialisation, c’est de se retrouver étriqué dans un domaine particulier. Choisir une spécialisation revient à renoncer à une certaine polyvalence, à différents domaines de prédilections.

Se spécialiser : unification vs uniformisation

Forcément, en te spécialisant sur un type de sujet, tu vas développer un processus. Ca va te permettre d’être de plus en plus à l’aise et rapide. Ce qui nous amène au gros écueil de la spécialisation : faire toujours la même chose de la même façon. Effectivement, Il ne faut pas rester dans ce que tu sais faire et cesser d’évoluer.

On ne te le dira jamais assez, il faut absolument que tu continues de sortir de ta zone de confort ! Il faut sans cesse expérimenter de nouveaux sujets, de nouvelles façons de faire. Mais comment ?

Forcément, si tu es hyper spécialisé, tu es un peu bloqué dans tes perspectives de réalisation. Tu es tellement sollicité sur un domaine précis que tu as conditionné ton imagination sur ce domaine. Parfois, tu as du mal à en sortir…

C’est là qu’intervient la communauté ! Va voir ce que font les autres, amuses-toi à décrypter leurs images, fais les Inktober, Mermaid et autres défis… Tu n’as pas le temps ? Tu sais que tu ne pourras pas poster tous les jours ? Ce n’est pas grave : notes-toi les briefs dans un coin, et fais-les quand tu as le temps. On a la chance de la communauté, on a la chance de trouver toutes sorte d’objectifs, de briefs et autres grâce à internet. Si tu es en panne, sers-toi de ce formidable outil !

C’est ainsi que tu ne tomberas pas dans l’uniformisation de tes illustrations.

Une imagerie unifiée oui, uniformisée non !

Tiens compte de tes valeurs et ta personnalité

Comme on ne parle mieux que de ce que l’on connait, encore une fois, je prends mon exemple pour t’expliquer.

Je fais partie d’une communauté Pin-Up vintage, et c’est un domaine que je connais bien. Je fais des défilés en tant que Pin-Up, notamment. Et bien que ce soit une activité de loisirs, elle prend une grande place dans ma vie. C’est un mode de vie !

Donc, faire des illustrations Lifestyle coulait de source. Lifestyle Pin-Up Vintage, et, bien sûr, j’étends à la Mode et la Beauté puisque je fais des défilés et des mini shows Pin-Up.

Une de mes valeurs phare c’est le partage. Et c’est pour cette principale raison quez j’ai créé ce blog. En quoi est-ce cohérent avec mon choix de spécialisation ? Je partage ici mon expérience de vie et d’activité. Mon style de vie d’illustratrice en quelques sortes. On en revient donc au Lifestyle !

En fin de compte, devant l’immensité des choix qui s’offraient à moi, j’ai laissé parlé qui je suis pour faire le tri. Comme toi, au départ, je voulais dessiner tellement de choses ! Il y a tellement de possibilités… Se spécialiser, c’est aussi une façon de découvrir qui l’on est et ce pourquoi on est fait, finalement !

En bref :

Oui, en illustration, il faut se spécialiser. Pour ce faire, il faut s’interroger sur qui l’on est. Quelles sont tes préférences, tes envies, tes valeurs ?

Toutefois, il ne faut jamais cesser d’explorer, et ne pas hésiter à faire évoluer ton projet.

Enfin, même très spécialisé, il y a tellement de possibilités de s’exprimer que tu ne dois pas craindre de tomber dans une routine.

A toi de me dire dans les commentaires quel domaine de spécialisation t’attire !

Tu as aimé cet article...
Abonnes-toi.

pour être prévenu.e des prochains article.

partages-le.
Table des matières.
partages cet article.
Inscrits-Toi au SoffyG's Paper.

En t’inscrivant, tu acceptes de recevoir la newsletter.

Derniers articles.

Commentaires

Laisser un commentaire

En savoir plus sur SoffyG Illustrations.

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

E-book Gratuit ! TouT Savoir Sur Le Statut D'Artiste-Auteur !

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité

E-book Gratuit !

Tout savoir sur Le statut d'Artiste-Auteur

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité