SoffyG Illustrations.

Comment définir ses priorités : faire des choix

Faire des choix
SoffyG.
SoffyG.

Illustratrice, Auteure et dessinatrice de bandes-dessinées.

Inscrite depuis 2007 comme artiste-auteure, j'ai travaillé 8 ans comme graphiste et illustratrice freelance.
Avant, j'exerçais comme gestionnaire administrative et financière dans l'Administration Publique.
Je vous partage mes astuces et mes conseils d'organisation, de gestion administrative et financière pour mener à bien votre activité d'Illustration en freelance.

Suivez-moi sur.

Un des symptômes de la dépression est de ne plus savoir faire de choix. Cela va même plus loin, on ne sait plus ce qui est important pour notre bien-être. J’ai donc appris à me recentrer sur mes envies et définir mes priorités.

Ce que j’ai appris en psychologie est applicable à mon activité d’Illustratrice Freelance

Dans la vie d’illustratrice freelance, on peut vite se retrouver paralysée devant la somme de choses à faire, surtout quand on démarre :

  • Faire des images
  • Répondre aux commande clients
  • Tenir un blog
  • Se faire connaître sur les réseaux sociaux
  • Nourrir son portfolio
  • Faire une boutique en ligne
  • Avancer sur ses projets personnels
  • Prospecter
  • Comptabilité, administratif et gestion
  • Et bien d’autres….

Tu te sens dépassée, tu culpabilises de ne pas arriver à tout faire et tu abandonnes… C’est le gros écueil de travailler en freelance !  Le lancement est difficile, et dépassé la “hype” du début (on est prête à déplacer des montagnes !!!), tenir sur le long terme peut être le moment où tu renonces à ton projet.

Quand on a l’impression de se noyer dans la somme de choses à faire

C’est quand tu commences à te sentir débordée qu’il faut te poser et te recentrer sur tes objectifs.

Oui mais comment ? J’ai simplement transposé la méthode que m’a donnée ma psychologue : un pas après l’autre et surtout tu regardes ce que tu as fait et pas ce que tu n’as pas fait ! J’ai cherché et testé diverses méthodes d’organisation, j’ai lu (beaucoup !) de livres de développement personnel. Un petit mix de tout ça fait que j’applique aujourd’hui une méthode qui me convient.

D’abord, j’ai écrit en vrac toutes les choses que je dois faire pour tenir mon projet d’être illustratrice en freelance.

Ensuite pour chacune des idées notées, j’ai listé les tâches à accomplir. Mais pas n’importe comment. J’ai bien pris le temps de les formuler de façon à ce qu’elle soit actionnable. En effet, parce que « Faire » est un verbe trop vague, j’ai pris le temps de trouver un vrai verbe d’action. Ainsi, à la lecture de la tâche, je n’ai plus qu’à le faire ! Par exemple, je n’ai pas mis « faire des illustrations » mais « dessiner une illustration qui représente un chat tenant une pomme », et ce pour chaque illustration que je souhaite faire pour mon portfolio ou ma boutique en ligne.

Là j’avais beaucoup, beaucoup, beaucoup de tâches à faire. C’est là qu’il m’a fallu déterminer mes priorités pour faire le tri et savoir par quoi commencer et par quoi continuer.

Prendre des temps de pause

J’ai alors pris une journée off. Oui, quand tu te sens complètement submergée par la somme des choses à faire, il faut mettre ton cerveau au repos ! C’est le moment de prendre du temps pour toi pour aller voir les copines, aller te promener, aller voir un film au cinéma, faire du shopping, aller chez le coiffeur, la masseuse, l’esthéticienne, la prothésiste ongulaire, aller au sport, au spa, à la piscine… bref faire quelque chose qui te plaît et te fait du bien et surtout, surtout, qui n’a rien à voir de prêt ou de loin avec ton projet d’illustratrice freelance. Une bonne nuit de sommeil par-dessus, et te voilà de nouveau d’attaque, avec un cerveau tout frais reposé et prêt à l’action !

Définir ses priorités

Donc, pour déterminer mes priorités, j’ai repris mon but ultime : Être illustratrice freelance et vivre de mes illustrations. Bon je dois faire quoi pour ça ? Dessiner des illustrations et les vendre. Mouais, me voilà guère avancée…

Il faut réfléchir comme une entrepreneuse : Je veux gagner de l’argent avec mon activité, suffisamment pour vivre correctement. Pour gagner de l’argent, je dois vendre mon produit. Mon produit, ce sont mes illustrations. Alors où et à qui je dois les vendre ? A des clients et, chance, je ne suis pas obligée de me déplacer quelque part ! J’ai juste à envoyer des mails de prospection à des clients avec lesquels j’ai envie de travailler. Je peux aussi faire une boutique en ligne !

Le tour est joué : mes priorités sont : dessiner, prospecter et créer ma boutique. Tout le reste est accessoire pour le moment. Blog, réseaux sociaux, gestion administrative, etc… passe au second plan.

Ecrire son mantra et l’afficher

Afin de ne pas me disperser, car en « bonne artiste » je suis vraiment capable de partir dans tous les sens, j’ai écrit mon mantra en gros et je l’ai affiché là où je peux le voir tous les jours. C’est important d’avoir des mantras, se les répéter quand c’est plus difficile te permet de rester focus sur l’essentiel !

Je le déplace tous les 15 jours pour qu’il ne devienne pas invisible au bout d’un moment. Et oui ! Regardez chez vous vos bibelots et notez à quel point vous passez à côté sans les voir depuis le temps qu’ils sont là !

Une entreprise pour prospérer doit vendre son produit. C‘est le point central ! Mon produit ce sont mes illustrations. Pour vendre, Je dois chercher des clients. Mon mantra est simple : « Dessine, prospecte et tu vas y arriver ! »

Définir ses priorités, c’est s’organiser

Bien entendu, le facteur temps est important également ! Noël arrive et c’est le moment des cadeaux. C’est justement le moment de mettre l’accent sur la création de ma boutique en ligne.
C’est donc, en ce moment, ma grosse priorité. Une fois mes mails de prospection envoyé, je me mets sur mes illustrations. Il faut qu’elles soient prêtes et sur ma boutique pour début décembre. CQFD.
« Dessine, prospecte, et tu vas y arriver ! » Donc, je prospecte et dessine tous les jours jusqu’à ce que !

Mais répondre aux clients, c’est le plus important ? Comment faire ?

Cependant, il ne faut pas oublier les clients. Quand on prospecte il arrive d’avoir des retours. Actuellement, j’ai également quelques commandes. C’est le cœur absolu de mon activité. A partir du moment où j’ai une demande, le client passe en priorité. Mais, je prévois toujours du temps pour avancer sur ma boutique. Je considère ma boutique comme un client : je dois rendre X illustrations début décembre. Je planifie donc mes rendus clients en fonction.

Comme je n’en suis qu’au début de mon activité, je ne suis pas non plus submergée de commandes.
Comme je l’explique au début de cet article, lors de la création d’activité il y a tellement de choses à faire…

La mauvaise nouvelle c’est que tu as peu de clients… la bonne nouvelle, c’est que, justement, tu as peu de clients, c’est le moment pour mettre en place ton site, ta boutique, ton blog etc… l’un après l’autre, calmement, et de les considérer comme des clients à satisfaire, ce qui va te permettre de planifier les tâches jour après jour sans stress.


Et les réseaux sociaux, et le blog ? Aujourd’hui si on n’est pas actif sur le net, on n’est pas visible par les clients potentiels ?!

C’est à la fois vrai et faux.

Je ne suis pas une superwoman capable de tout faire d’un seul coup. J’ai aussi une vie de couple, des enfants et j’ai besoin de passer du temps avec les miens pour mon équilibre. C’est pourquoi il m’est essentiel d’avoir des priorités bien définies et de rester concentrée dessus.

En ce qui me concerne, les réseaux sociaux me demandent beaucoup. C’est parfois même un poids à porter. Et quoi qu’il en soit, ce n’est pas ma priorité, c’est juste un outil de travail. Et les outils, on ne s’en sert que quand on a besoin. Ton tournevis, te ne le sors que quand tu as un meuble à monter, tu ne va pas l’utiliser comme une fourchette. Il faut penser les réseaux sociaux de la même façon.

Quand à mon blog, c’est aussi un outil. Il me permet de partager mon expérience, et écrire des articles me permet de poser mes idées. Ce que j’écris est tout autant un guide pour toi que pour moi.

Définir ses priorités en restant alignée à ses valeurs

Partager fait partie de mes valeurs. Donc je te partage mon parcours, en espérant que cela t’aide.

Néanmoins, le blog n’est pas mon activité principale. Mon activité principale est et reste de créer des images.

Tout comme les réseaux, en ce moment, je ne souhaite pas m’y investir plus que de raison. Je continue d’aller sur les groupes pour répondre aux questions auxquelles je peux apporter une réponse, et j’y reviendrais plus tard quand je me sentirais prête.

Définir ses priorités, c’est aussi éviter la surcharge mentale

Nous ne sommes pas des robots. Nous avons besoin de repos et d’évasion pour fonctionner correctement.

En tant qu’artiste, lire, écouter de la musique et regarder des films nourrissent mon imaginaire et donc me permet de faire de meilleures images. Cependant, encore faut-il que mon esprit soit libre d’accueillir cette nourriture.

Travailler de chez soi c’est toujours travailler

Je suis à la maison certes, mais je travaille. Et quand je travaille, c’est ma priorité. Les heures que je réserve pour mon activité d’illustratrice freelance sont des heures où je m’interdis de faire autre chose comme le linge, le ménage, la vaisselle, les courses… !

Les tâches du quotidien se partagent, si, si !

C’est là qu’entre en jeu la possibilité de déléguer. Quand on vit seul, on s’organise à sa façon.

Quand, comme moi, on a une famille, il faut apprendre à déléguer. Sinon, on risque la surcharge mentale et c’est là un danger à éviter.

Impliquer ma famille dans mon activité est essentiel. Elle m’apporte son soutien, notamment en partageant à dose égale les corvées du quotidien.

Définir ses priorités c’est aussi ça : définir à quelles heures on travaille, à quelles heures on s’occupe de notre foyer et à quelles heures on se ressource et repose.

Si j’ai fait le choix d’une activité en freelance, c’est aussi pour garder un équilibre dans ma vie !

Tu as aimé cet article...
Abonnes-toi.

pour être prévenu.e des prochains article.

partages-le.
Table des matières.
partages cet article.
Inscrits-Toi au SoffyG's Paper.

En t’inscrivant, tu acceptes de recevoir la newsletter.

Derniers articles.

Commentaires

Laisser un commentaire

E-book Gratuit ! TouT Savoir Sur Le Statut D'Artiste-Auteur !

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité

E-book Gratuit !

Tout savoir sur Le statut d'Artiste-Auteur

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité