SoffyG Illustrations.

Comment appliquer ses bonnes resolutions

Appliquer ses bonnes résolutions
SoffyG.
SoffyG.

Illustratrice, Auteure et dessinatrice de bandes-dessinées.

Inscrite depuis 2007 comme artiste-auteure, j'ai travaillé 8 ans comme graphiste et illustratrice freelance.
Avant, j'exerçais comme gestionnaire administrative et financière dans l'Administration Publique.
Je vous partage mes astuces et mes conseils d'organisation, de gestion administrative et financière pour mener à bien votre activité d'Illustration en freelance.

Suivez-moi sur.

Et oui, qui dit début d’année, dit bonnes résolutions. Tous les ans on se promet de ne pas en faire puisque nous n’arrivons pas à les tenir, ou si peu. Et tous les ans, nous en faisons quand même ! C’est pourquoi je vais te livrer ma meilleure astuce pour que cette année, tes résolutions ne soient pas vaines.

Préambule

Cet article participe à l’événement interblogueurs « Votre astuce pour appliquer vos bonnes résolutions » du blog « Devenez Meilleurs ». J’ai découvert ce blog avec l’article Quelle est votre valeur ? Cet article a été pour moi une révélation. En effet, j’ai appris que se définir selon ses valeurs et sa personnalité est un outil puissant. Tu vas pouvoir constater que c’est toi le meilleur outil pour tout ce que tu souhaites entreprendre, du moment que tu t’appuies sur qui tu es : tes valeurs, donc ! Et ça marche aussi pour les bonnes résolutions de début d’année 😉

Quand tu es illustratrice freelance, tu te dois d’avoir une certaine autodiscipline pour mener tes activités. En ce qui me concerne, l’autodiscipline n’est pas mon fort. Tenir mes bonnes résolutions est une façon de travailler sur cet aspect de ma personnalité. Je ne serais jamais une personne disciplinée et routinière, néanmoins j’apprends avec mes bonnes résolutions à mettre des routines au service de ma vie.

Des bonnes résolutions, encore !

Promis, je n’abandonne pas mes bonnes résolutions cette fois-ci !

Donc, te voilà en début d’année, frais et pimpant, espérant que cette année sera meilleure que la précédente.  Et bien sûr, avec cette idée folle, que cette fois, c’est sûr, tu vas tenir tes bonnes résolutions !

Cependant, une ombre plane au-dessus de ta tête… tu te demandes quand même si, cette fois-ci, tu vas réussir à les emmener au bout… Tu es décidé, tu veux vraiment y arriver, mais tu ne sais pas comment t’y prendre. Justement, je vais te donner mes astuces pour tenir tes bonnes résolutions.

La liste des bonnes résolutions

Tout à ton plaisir de débuter cette année, tu dresses la liste de tes bonnes résolutions… qui se retrouve longue comme le bras ! Tu viens de commettre ta première erreur ! Enfin, pas tout à fait… c’est une bonne chose de noter en vrac tout ce que l’on souhaiterait accomplir.

Mais, et tu le sais, tu ne pourras jamais faire tout ça en un an. Ca te parais irréalisable et voilà la démotivation qui pointe le bout de son nez. Qu’à cela ne tienne, tu vas faire un tri, et ne garder au maximum qu’une dizaine de bonnes résolutions de la liste. Comment ? En priorisant. Et comment prioriser ? En t’interrogeant sur tes valeurs et tes besoins ! Nous y voilà !

Choisir les bonnes résolutions à tenir

Le premier tri

Dans un premier temps, regroupe tes résolutions par grande famille. Quel aspect de ta vie cette résolution touche-t-elle ? Ton travail ? Ta santé ? Ta famille ? Tes loisirs ? Ton envie de développement personnel ? etc…

J’ai divisé ma liste en deux. J’ai trié d’un côté les résolutions « personnelles » et de l’autre les résolutions « professionnelles ». Puis j’ai crée des catégories dans chacune des listes. Ce qui donne côté professionnel Blog, Portfolio, Boutique, BD, Illustrations, Réseaux Sociaux, Prospection. Pour les personnelles j’ai classé selon : Santé, Famille, Amis, Développement personnel, Loisirs et Maison.

J’ai ensuite priorisé ces différentes catégories : Sur quoi je veux vraiment mettre l’accent cette année ?  Est-ce que je souhaite évoluer dans chacune de ces catégories ? Juste quelques unes d’entre elles ? Tu peux choisir ! Tout est ok ! Ce qui est important, c’est ce que tu souhaites pour toi. Tu veux mettre l’accent sur ta santé, et tu estimes que tes relations avec tes proches sont bien et peuvent attendre ? C’est ok ! Tu veux développer tes relations et ton travail, et tu penses que ta santé et ta maison sont cools comme ça ? C’est ok aussi ! Ou encore tu as l’impression que tu dois évoluer dans toutes ces catégories à la fois ? C’est encore OK !

Tu dois juste te souvenir que tu ne va garder que 10 résolutions maximum pour l’année ! Donc à toi de voir si tu veux développer plutôt une catégorie par rapport à une autre en te focalisant sur celle-ci ou si tu veux évoluer plus doucement dans plusieurs catégories en même temps.

Que faire de ta liste triée ?

Pour chaque résolution, demande-toi ceci : Est-ce vraiment quelque chose que je veux pour moi ? Avec laquelle de mes valeurs est-ce en adéquation ?  Quel besoin cela va-t-il satisfaire ?

Il faut que tu prennes le temps de bien répondre à ces questions. C’est là une étape indispensable. En effet, il arrive souvent que l’on prenne des bonnes résolutions parce que c’est socialement acceptable, ou encore pour faire plaisir à nos proches. Mais du coup, ça ne nous correspond pas vraiment. Ce n’est pas la peine de « faire du sport » ou d « arrêter de fumer » si ca ne correspond pas à une valeur forte ou un besoin sincère. Si le fait de pratiquer du sport ou d’arrêter de fumer n’entre pas aujourd’hui dans tes priorités, ce n’est pas grave. Ce n’est pas le moment de le mettre sur la liste de cette année. Il sera toujours temps d’y revenir les années suivantes.

Pour exemple, j’avais dans ma liste « perdre du poids ». Je suis en surpoids, et j’ai conscience qu’à un moment donné il va falloir que je m’en occupe. Seulement, dans ma vie actuelle, ça ne me pose pas de gros problèmes de santé. Peut-être un peu d’image, mais pas vraiment, non plus. Juste que la norme, la société, la bienséance nous disent de ne pas être en surpoids. C’est bien, c’est sain. Mais moi, je n’ai pas de réelle adéquation avec cette idée. J’ai bien sûr une valeur liée à ma santé. Mais ma préoccupation est ailleurs. J’ai donc rayé « perdre du poids » de ma liste cette année.

Si à la fin de cet exercice il te reste toujours plus de 10 bonnes résolutions, priorise, encore !

Je suis quelqu’un qui aime la diversité. J’ai du mal à rester focus sur une activité, j’ai besoin que ça bouge, j’ai énormément de mal avec la routine. Je suis une artiste très éparpillée. C’est pourquoi j’ai choisi de développer des résolutions dans plusieurs catégories. Comment j’ai choisi ? En prenant la résolution qui va m’apporter le plus de bénéfice pour mon objectif de vie ! Actuellement le plus important est de développer mon activité d’Illustratrice, mais je ne dois pas négliger ma santé mentale et physique ! C’est en gardant cette idée forte que j’ai sélectionné mes catégories et les résolutions dans les catégories, jusqu’à en garder 10.

Comment tenir tes bonnes résolutions

Différence entre vœu et objectif

Une bonne résolution est un vœu. Antoine de Saint-Exupéry a dit « Un objectif sans plan est juste un vœu ». Donc, pour transformer un vœu en objectif, il faut planifier !

Il existe deux types d’objectifs : ceux d’habitude et ceux de réalisation. Pour chacune des entrées de ta liste, détermine s’il s’agit d’une habitude à mettre en place ou d’un but à atteindre (réalisation).

Transformer une bonne résolution en objectif

Pour t’expliquer comment faire, je vais prendre deux exemples de ma liste.

Je mets ici deux bonnes résolutions, une personnelle et une professionnelle.

  • Finir ma BD
  • Faire du Yoga plus souvent

Finir ma BD, ça veut dire qu’il y a un début et une fin : c’est une réalisation. Faire du Yoga plus souvent, ça veut dire que je vais devoir mettre en place une activité récurrente, c’est donc une habitude.

La première étape est de « smartiser » ma bonne résolution pour en faire un objectif. C’est quoi « smartiser » ? C’est un néologisme pour dire que tout objectif doit être SMART. Il s’agit d’un acronyme mnémotechnique pour retenir ce qui fait un bon objectif réalisable :

  • Spécifique : Tu dois définir ton objectif simplement et noter les bienfaits que tu en attends.
  • Mesurable : il faut que tu puisses évaluer la progression de celui-ci, et tu dois donc définir des indicateurs quantifiables. Attention !  Il faut trouver des indicateurs que tu maîtrises. Par exemple « avoir 100 clients » ne dépend pas de toi ! Par contre, « envoyer un mail à 10 prospects 3 fois par semaine » ça dépend de toi.
  • Atteignable/Approprié/Ambitieux : En gros, ça veut dire que tu dois déterminer un challenge motivant. Tu dois aussi tenir compte du contexte dans lequel ton défi est fixé.
  • Réaliste : Il faut que tu trouves le juste milieu entre sortir de ta zone de confort et ne pas te mettre un finish inatteignable.
  • Temps : Tout objectif est limité dans le temps. Il te faut une date de début, une date de fin, et même des dates de paliers si tu dois diviser un gros objectif en plusieurs petits.

Une bonne résolution atteignable est un objectif SMART

Tout passe par l’intention et la façon dont on exprime la bonne résolution. Pour chacune des tiennes, réfléchis à appliquer la méthode SMART et réécrit ta bonne résolution.

Je vais reprendre les exemples de ma liste :

  • Finir ma BD devient Editer ma BD pour le 5 novembre 2022. C’est spécifique : il y a une action concrète : Editer. C’est à la fois mesurable et limité dans le temps : j’ai une date butoir et la quantité est de 48 planches pour une BD classique. C’est ambitieux, mais réaliste : j’ai déjà réalisé par le passé des strips de quelques cases, des histoires en une page, là je sors de ma zone de confort en voulant raconter une histoire de plusieurs pages.
  • Faire du Yoga plus souvent devient : Pratiquer une séance de Yoga-Etirements de 15mn tous les matins, afin d’avoir une activité physique régulière et me mettre en forme pour la journée. C’est spécifique : ce que je veux faire et pourquoi, les bienfaits que j’en attends. C’est mesurable et limité dans le temps : 15mn tous les matins. C’est ambitieux mais réaliste : je fais déjà 3 séances de Yoga de 30mn par semaine, là je décide par les remplacer par une petite séance tous les jours. Je ne vais pas vraiment augmenter mon temps de pratique -1h45 contre 1h30- mais plutôt intégrer une régularité quotidienne.

Et maintenant, on planifie !

Mais attention, pas n’importe comment. Pour chacune de tes bonnes résolutions transformées en objectif tu dois définir les différentes étapes à passer pour y arriver. Pour chacune des étapes, tu dois déterminer un temps approprié.

Tu as une année, qui est un temps limité. Tu as déterminé 10 objectifs au maximum. Certains sont des habitudes à mettre en place ou à supprimer, d’autres sont des réalisations à finaliser. Afin de bien planifier sur l’année, je te conseille de suivre règle des 3X3 : Ne jamais travailler sur plus de 3 objectifs en même temps, découper ta planification en période de 90 jours, puis de 21 jours. 3 objectifs – 3 mois – 3 semaines.

Objectif d’habitude : le focus des 21 jours

Tu as prévu un certain nombre d’objectifs d’habitudes. Je te propose d’implémenter ces habitudes une à une, l’une après l’autre.

Tu te concentre sur une première habitude pendant 21 jours. Tu te laisses une semaine de pause afin de bien intégrer la nouvelle habitude avant d’implémenter la suivante. Tu te focus sur l’habitude suivante pendant 21 jours, pause 1 semaine, etc… C’est assez simple et efficace.

Dans le cas où tu vas sauter une fois ton habitude(oui, ça va forcément arriver !), ne t’auto-flagelles pas, c’est inutile et stressant. Ce n’est pas grave : reprends, tout simplement. Et si tu as besoin de deux cycles ou trois cycles de 21 jours pour mettre en place ton habitude, ce n’est pas grave non plus ! Certaines habitudes sont plus difficiles que d’autres à maîtriser. Tiens-toi à la règle des 3 semaines-1 semaine.

Objectif de réalisation : 21 jours pour avancer

Dans le cas d’un objectif de réalisation, les choses se compliquent un peu. Un objectif de réalisation se découpe en sous objectifs et en tâches et sous-tâches. Si je reprends l’exemple de ma BD, il faut que j’écrive le scénario, je dois décider du design des personnages, faire le découpage , encrer et colorier mes planches etc… C’est un travail de longue haleine. J’ai donc pris le temps de découper mes objectifs en petits objectifs : scénario, design-character, story-board… Chacun des sous-objectifs est définit dans un temps de 90 jours. Ensuite je me concentre sur la réalisation du 1er sous-objectif, en oubliant les autres, pendant 21 jours. Au bout des 21 jours, la semaine de pause : je vois où j’en suis et je planifie les 21 jours suivants.

3X3 : 3 mois pour 3 objectifs

Je te conseille fortement de ne travailler que sur 3 objectifs par groupe de 90 jours.

En effet, tu as déjà des journées bien chargées. Entre ton travail, ta famille, tes loisirs, du temps pour toi. C’est pourquoi il est nécessaire de choisir 3 bonnes habitudes, et uniquement 3 pour les 90 jours à venir. Et te concentrer uniquement sur ces 3 là.

Ce peut être 3 objectifs d’habitude, à implémenter l’une après l’autre, ce peut être 3 objectifs de réalisation à travailler en parallèle, ou encore un mix des deux.

J’ai choisi pour ce premier trimestre de travailler sur ma BD, de mettre en place une habitude de Yoga, et de mettre en place une habitude d’écriture. L’habitude d’écriture se marie avec le travail de ma BD puisque je dois faire le scénario. Cependant, pour commencer, je manque de régularité dans mes posts de blog. J’ai donc voulu mettre l’accent sur le fait d’écrire régulièrement. Je me focalise donc sur 3 objectifs : 2 d’habitudes et 1 de réalisation. A la fin du trimestre, je ferais un bilan. J’aurai alors 2 nouvelles habitudes et donc la place pour mettre 2 nouveaux objectifs en plus de celui de réalisation de ma BD.

Tu comprends mieux l’importance de ne choisir que 10 bonnes résolutions ?

Règle n°1 : tu ne vas jamais tenir toutes tes bonnes résolutions

En effet, si tu as des objectifs de réalisation très longs, il se peut que tu n’en fasses que 3 tout au long de l’année.

Si, au contraire, tu as 10 objectifs d’habitudes, il y a de grandes chances que tu n’en mettes que 8, voir 6 en place. Effectivement, tu vas rencontrer des difficultés avec certaines, et tu vas aussi avoir des temps de vacances où de travail intensif où tu ne seras pas sur tes objectifs d’habitudes car ce ne sera pas le moment.

Mais ce n’est pas important. Quand bien même tu ne réaliserais qu’une seule et unique bonne résolution, poses toi cette question : Entre la réalisation de celle-ci, et le rien de l’année passée, n’est ce pas une réelle avancée ?

Pourquoi choisir 10 bonnes résolutions si on est certain de ne pas toutes les tenir ?

Parce que ! Non , plus sérieusement 😊 Nous sommes des êtres en évolution constante. Et souvent, au fur à mesure que l’année avance nous pouvons décider de passer à d’autres projets, de saisir une opportunité, ou encore essuyer un deuil… Rien n’est gravé. C’est pourquoi je pense que 10, c’est un vivier dans lequel tu va pouvoir piocher tout au long de l’année.

Les bonnes résolutions et la vraie vie

Tout ce que je viens de t’expliquer ça fait bien joli sur le papier, mais là tu te dis : ouais dans la vraie vie ce n’est pas si simple. On beau prévoir, planifier, organiser, même se dire qu’il y a des aléas, devant le fait on ne réagit pas toujours bien.

En ce qui concerne les objectifs de réalisation, je n’ai trouvé qu’une seule méthode : agir. Tu as des tâches à faire, et le seul moyen d’avancer c’est de les faire. Afin de ne pas procrastiner plus que nécessaire ou d’abandonner en cours de route, je me focalise sur le chemin et non sur l’arrivée. C’est à dire que je me concentre sur les tâches à accomplir, et en ne regardant ce qui est fait. “J’oublie” ce qui reste à faire. Ainsi au bilan des 90 jours, je suis toujours très contente de voir que j’ai avancé !

Pour les objectifs d’habitude, je vais partir de mon exemple pour le Yoga.

La phase de réflexion

Mettre en place une activité quotidienne demande une discipline et une régularité que je n’ai absolument pas ! Ca commence bien, hein^^

Cependant, je sais que je suis fatiguée, que j’ai des douleurs musculaires à cause de ma sédentarité et que le seul moyen de contrer ça et d’avoir une activité physique.

Dans ma liste, pour la santé j’avais : Faire une activité sportive, Faire de la méditation (santé mentale et physique vont de pair), Bouger plus souvent, Faire du Yoga plus souvent, Faire des étirements quotidiens. En comparant tout ça, je me suis aperçue que certaines de ces bonnes résolutions pouvaient être regroupées en une seule.

Analysons :

  • Pratiquer un sport à l’extérieur : depuis la crise sanitaire je suis très refroidie. Je ne suis déjà pas motivée de base, et le fait d’avoir été obligée de stopper toute activité m’a bien plombée la motivation. Je dois donc choisir une activité à pratiquer de chez moi.
  • Je sais que je ne vais pas être capable de multiplier les activités. Je ne me vois pas faire une séance d’étirements profonds, puis une séance de fitness, par exemple. Il faut que je trouve une activité qui combine les deux : Stretching ou Yoga.
  • Je suis une émotionnelle, et je stresse facilement. Une séance de méditation me permet de me poser, de m’ancrer dans le présent. J’en fais une tous les matins au réveil.

Le choix a ainsi été évident : Le Yoga permet à la fois de faire des étirements, de pratiquer un sport, de méditer. Et je peux le faire de chez moi. Je satisfais ainsi un ensemble de besoins.

Préparer sa bonne habitude

Je n’ai pas les moyens de me payer un coach privé. Donc, si je veux pratiquer de chez moi, il faut que je trouve des séances via une application mobile ou via des cours sur ordinateur, ou encore que je choisisse un enchaînement dans mon livre. J’ai éliminé l’option livre car je veux un modèle à suivre pour commencer. J’ai opté pour une application mobile, dans laquelle j’ai sélectionné un nombre restreint de séances, d’une durée de 5mn, 10mn et 15mn.

J’ai également trouvé une séance sur YouTube qui me convient parfaitement, et qui dure 15mn. J’ai décidé que ce serait ma séance de base. Les autres sont des « sauvegardes », au cas où.

Se faciliter l’action

Afin de mettre en place mon habitude, j’ai noté toutes les tâches qu’elle allait me demander, ainsi que mes implications .

  • Allumer l’ordinateur pour lancer la séance
    J’ai mis le raccourci dans ma barre de favoris au centre. Ainsi je n’ai qu’un clic à faire et sans le chercher !
  • Installer mon tapis
    Mon tapis de Yoga est posé dans mon bureau et y reste. Comme ça je n’ai pas à aller le chercher et l’installer à chaque fois.
  • M’habiller en conséquence
    J’ai décidé de faire ma séance en pyjama : c’est un vêtement souple, et je l’ai déjà sur moi. Donc pas d’excuse de « je ne suis pas prête. »
  • Dégager du temps
  • M’imposer une régularité quotidienne
    Vu que j’ai besoin de méditer pour commencer ma journée, j’ai remplacé ce temps par le Yoga. En effet, c’est une plage déjà réservée dans mon emploi du temps, et le Yoga est aussi une forme de méditation.

Ainsi, j’ai facilité au maximum l’action. Faire va me demander peu d’effort. Je garde donc ma jauge d’effort disponible pour la séance elle-même.

Gérer les aléas

Bien entendu, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Je me lève le plus souvent tôt. Mais comme tout le monde, je peux très bien faire une soirée, me coucher plus tard, me lever plus tard, plus fatiguée. C’est là qu’interviennent mes séances de sauvegardes ! Plutôt que de sauter ma séance de Yoga, je vais en faire une de 10mn, voire de 5mn.

Le tracker visuel, un outil utile et motivant

J’ai fait une frise toute simple avec les 21 jours. Elle est scotchée sur mon mur. Tous les jours, après ma séance, je coche la case. C’est juste une ligne, qui se remplit. Même si je ne fais qu’une séance de 5 mn, je coche. Ainsi je vois jour après jour que mon habitude tient.

Il ne faut pas oublier : 21 jours. C’est suffisamment court pour que la frise ne soit pas à rallonge et démotivante et suffisamment long pour mettre en place une réelle régularité.

Je reviens sur un conseil : implémenter une habitude à la fois, l’une après l’autre. Ce n’est pas la peine d’avoir un tracker avec plusieurs lignes, c’est démotivant. Une ligne, une coche par jour, et on se félicite de notre avancée aujourd’hui !

Les bilans

Toutes les 3 semaines (+une de pause) ; tous les 3 mois et en fin d’année tu feras ton bilan. Qu’est ce que tu as réussi ? qu’est-ce qui t’as bloqué ? Comment peux tu ajuster ?

L’année passée , je voulais faire du Yoga tous les jours… Je n’ai pas réussi pour diverses raisons, la principale étant que me libérer une bonne demi-heure tous les jours m’a été impossible. J’ai alors décidé au bout d’un moment de mettre en place une séance par semaine, puis 2, puis 3.  Je me suis aperçue aussi que j’avais besoin de m’étirer régulièrement du fait de mon activité sédentaire, et que je passais beaucoup de temps dans la journée à faire des petits étirements peu bénéfiques. Ce bilan annuel m’a permis de déterminer que cette année,  faire une séance de Yoga-Etirements de 15 mn, tous les matins, me permettrait de répondre à mes besoins. Je consacre ces 21 premiers jours à la mise en place de mon habitude. Je ne vais surtout rien tenter de nouveau la semaine blanche (ou de pause). Enfin, je ferai le bilan de mes 21 jours en regardant : combien de séances d’affilée j’ai tenu, ou raté ? Pourquoi j’ai raté ces séances ? Est-ce que mon habitude est bien activée : si oui, je devrais faire ma séance de façon quasi-automatique la semaine blanche. Est-ce suffisant en termes d’étirements ? Quels sont les bénéfices acquis ? Et selon les réponses , je programmerai les prochains 21 jours, soit en ajoutant une nouvelle habitude, soit en fortifiant celle-ci avec les ajustements nécessaires.

Au bout de 90 jours, je referai le même bilan mais cette fois sur le trimestre, en comparant mes 3 bonnes résolutions : était-ce trop lourd à gérer ? ou pas assez ? Devrais-je me concentrer sur moins de bonnes résolutions ? Au contraire, puis-je en ajouter une ?

Nous sommes tous différents. Certains vont être capable de faire beaucoup, d’autres très peu. Quand on part de 0, il nous faut un référentiel. Autant pour toi, en appliquant cette méthode, 10 bonnes résolutions ce sera beaucoup trop, ou au contraire pas assez. Peu importe, à l’aide de cette première année, tu pourras ainsi négocier les suivantes dans de meilleures conditions.

Essaye ! Tu as tout à y gagner !

Envisager les bonnes résolutions comme des objectifs SMART est un des moyens pour arriver à les tenir. Il y en a certainement d’autres. Cependant, depuis que j’ai testé cette méthode, j’ai constaté que d’année en année, je ne faisais plus de liste de bonnes résolutions dans le vide. Je décide en toute conscience de quels sont les objectifs sur lesquels je vais me concentrer. Le résultat, c’est que même si je ne les finalise pas tous, j’évolue et j’avance vers la réalisation de mes vœux. Et ça, c’est vraiment motivant pour continuer l’année suivante !

A toi de me dire si tu as une méthode qui fonctionne pour toi, si tu comptes tester la mienne et ce que tu en penses !

Tu as aimé cet article...
Abonnes-toi.

pour être prévenu.e des prochains article.

partages-le.
Table des matières.
partages cet article.
Inscrits-Toi au SoffyG's Paper.

En t’inscrivant, tu acceptes de recevoir la newsletter.

Derniers articles.

Commentaires

4 réponses

  1. Merci pr ton article complet sur les bonnes résolutions ! Je suis d’accord avce toi ,même.si je finalise pas mes objectifs ,le principal est davanver à son rythme ! Connais tu L’expression ” un intellectuel assis va moins loin quun con qui marche !

Laisser un commentaire

E-book Gratuit ! TouT Savoir Sur Le Statut D'Artiste-Auteur !

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité

E-book Gratuit !

Tout savoir sur Le statut d'Artiste-Auteur

Décryptage du statut, Comment se déclarer, les Cotisations, Les Activités avec un focus sur l’auto-édition et l’édition de reproductions, une méthode pour fixer tes tarifs, comprendre la Cession de droits d’auteur.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer votre activité d’illustrations en freelance, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Politique de confidentialité